Jupiter la planète

JupiterJupiter tient son nom du dieu romain: "Jupiter", qui était pour eux le père et le maître des dieux, dieu du ciel, de la lumière, du tonnerre et de la foudre. Jupiter est la cinquième planète en partant du Soleil, et c'est la plus grosse du Système Solaire, elle est 1 300 fois plus volumineuse que la Terre. Par conte, elle n'est que 318 fois plus lourde que la Terre, et c'est normal, car Jupiter est une géante gazeuse ; elle n'a pas un sol solide comme notre planète. En effet, elle est composée essentiellement de deux gaz, qui sont: l'hydrogène et l'hélium. L'hydrogène est un gaz très léger, qui devient liquide à -252,87°C, et qui devient solide à -259,14°C, comme l'eau devient de la glace quand elle est portée en dessous de 0°C. L'hydrogène est inflammable, c'est à dire qu'il brûle tout comme le gaz naturel que nous connaissons sur Terre, et que nous utilisons dans nos briquets ou nos cuisinières. Et pourtant, quand on combine de l'hydogène avec de l'oxygène, qui est un autre gaz, on obtient de l'eau. Et c'est cette réaction physique et chimique, plus que surprenante, qui lui a valu son nom (hydro, qui est relatif à l'eau). L'hélium, est lui aussi un gaz très léger, mais par contre, lui il ne prend pas feu, donc on dit de lui qu'il est ininflammable. Et lui aussi devient liquide lorsque l'on descend sa température à -268,934°C. Jupiter est donc constituée essentiellement d'hydrogène et d'hélium, ceci, à l'exception de son noyau, que les scientifiques pensent être un noyau rocheux ayant la taille approximative de la Terre, et dont la température avoisinerait les + 19 730 °C, ce qui est très chaud. Autour de ce noyau rocheux, il y a d'abord de l'hydrogène qui est tellement compressée par l'hydrogène qu'il y a au dessus de lui, qu'il a changé de texture sous cette pression gigantesque, pour devenir de l'hydrogène en phase métallique. C'est à dire que c'est une sorte de liquide qui ressemble à du métal, un peu comme le mercure, qui est un métal liquide que l'on peut trouver dans certains thermomètres. Puis, au dessus de cet hydrogène en phase métallique, il y a une épaisseur comprise entre 20 000 et 40 000 kilomètres d'hydrogène liquide. Donc, il est impossible de pouvoir se poser sur Jupiter avec une navette spaciale ou une fusée, car il n'y a pas de sol, il n'y a que de l'hydrogène liquide,c'est un peu comme de l'eau. Au dessus de cet hydrogène liquide, arrive enfin de l'hydrogène gazeux qui entour tout Jupiter. L’atmosphère de Jupiter est composée essentiellement d’environ 86 % d’hydrogène gazeux et de 14 % d’hélium gazeux, et comme sur les autres planètes gazeuses, règne dans son atmosphère des vents très violents pouvant dépasser les 600 km/h. Son atmosphère comporte des nuages de glace d'ammoniac, des nuages d'hydrogénosulfure d'ammonium, et de nuages d'eau de glace. La composition de Jupiter est si proche de celle du Soleil, que les scientifiques pensent que si Jupiter avait été 75 fois plus grosse, que cela aurait augmenté considérablement la chaleur de son noyau, par un processus d'échauffement dû à la pression exercée sur le noyau, pour créer une fusion d'hydrogène. Cette fusion d'hydrogène aurait eu pour conséquence de faire s'enflammer Jupiter, en en faisant une étoile ou un Soleil, puisque le soleil n'est ni plus ni moins qu'une étoile. Mais, il ne s'agit là que d'hypothèses, car Jupiter est bien trop petit pour devenir un Soleil ou une étoile. Jupiter est visible à l'oeil nu depuis la Terre, c'est le quatrième objet le plus brillant que nous pouvons observer la nuit par temps clair. Et Jupiter possède plusieurs anneaux planétaires, très fins, composés de particules de poussières, ainsi que 63 satellites naturels, dont certains aussi gros que la Terre. Sa température moyenne est de -121°C, et les températures les plus basses en surface sont de -163°C. Jupiter a un périmètre équatorial plus de onze fois supérieur à celui de la Terre, il est de 449 197 kilomètres, et un diamètre équatorial de : 142 796 km. Pour faire une rotation sur elle même, au lieu de mettre 24 heures comme la Terre, il lui faut seulement : 9 heures 54 minutes, c'est ce qu'on appelle le jour sidéral. En ce qui concerne la révolution sidéral, c'est à dire le temps qu'il faut à Jupiter pour faire le tour du Soleil, c'est beaucoup plus long que pour la Terre, car il faut: 4 335,35 jours terrestres, soit : 11 ans 317 jours et 14,51 heures. Pour finir, Jupiter est placé à : 778 412 027 kilomètres en orbite moyenne autour du Soleil, c'est 5,2 fois plus que la Terre.